Information Administrative

Vos retraites françaises : le top five des idées reçues

Idées reçues et la ralité:

  • IDÉE REÇUE N° 1 : je suis expatrié, je continue à cotiser comme si j’étais en France : « Expatrié » au sens de la sécurité sociale, signifie que vous cotisez auprès du régime de sécurité sociale du pays étranger, s’il existe et si vous en avez le droit.
  • IDÉE REÇUE N° 2 : à l’époque j’étais à la « CFE », je dois avoir mes trimestres : Attention, seule l’assurance vieillesse de la CFE assure la continuité avec le régime général de la Sécurité sociale.
  • IDÉE REÇUE N°3 : grâce aux accords de sécurité sociale, la France me versera toutes mes retraites : même si, en bénéficiant d’un accord de sécurité sociale, vous avez droit à une retraite au taux plein, la France ne vous versera de retraite que pour les montants cotisés en France. Par ailleurs, le pays étranger vous versera une retraite calculée, selon ses propres règles, en fonction des cotisations que vous lui aurez versées.
  • IDÉE REÇUE N° 4 : je n’ai pas travaillé suffisamment longtemps dans ce pays pour avoir droit à une retraite. Dans le cadre d’une convention bilatérale (comme les USA il est tenu compte de la durée de carrière cumulée dans les deux pays pour vérifier les conditions d’éligibilité à la retraite de chaque pays et les conditions d’obtention du taux plein dans les retraites françaises. Par exemple, vous n’avez travaillé que 6 ans aux USA et vous pensez ne pas être éligible à la retraite de la Social Security Administration (SSA). Pour vérifier si vous justifiez des 40 « credits » (40 trimestres soit 10 ans) qui vous donnent droit à une retraite américaine, la SSA interrogera la France et ajoutera les trimestres français aux « credits » américains pour vérifier votre éligibilité à la retraite SSA.
  • IDÉE REÇUE N° 5 : j’ai cessé de travailler, je vis à l’étranger… je peux demander mes retraites françaises. Vous ne pourrez toucher vos retraites françaises que si vous avez atteint l’âge légal d’ouverture des droits (62 ans si vous êtes né en 1955 ou plus tard).

Plus de détails : www.ufe.org/actualites/vos-retraites-francaises-le-top-five-des-idees-recues